Retour Essais
VENTUS 2C Graupner 4 mètres




(jpeg 62 Ko)

(jpeg 60 Ko)

(jpeg 69 Ko)


Cliquer sur l'image pour l'agrandir


CARACTERISTIQUES :
Planeur semi-maquette de la marque GRAUPNER
La version traité sur ce modèle est la version 18 mètres grandeur, avec rallonges d'ailes.


Envergure : 4000 mm
Longueur : 1490 mm
échelle : 1/4,5
Poids : 4,5 kg annoncé et obtenu
Surface ailes : 63,4 dm²
Charge alaire : 71 gr/dm²
Profil ailes : HQ 3/11
Incidence : 1,5°

L'ensemble des 12 servos nécessaires
Accus : 2 packs de 4 accus Sanyo 1200 mAh
Basculeur de batteries : SECURAL Copaéro
Inter : 2 inter Graupner 1 normal + 1 pro
Récepteur : MC18 PCM Graupner
Servo direction : Graupner C507
Servo profondeur : HITEC HS-81-MG pignons métal
Servos ailerons extérieurs : HITEC HS-81-MG pignons métal
Servos ailerons intermédiaires : HITEC HS-85-MG pignons métal et roulements
Servos volets de courbures : HITEC HS-85-MG pignons métal et roulements
Servos A.F. : Euroline Micro pignons métal
Servo train rentrant : Graupner C5007
Servo crochet de remorquage : Graupner C507





Ouverture de la boite :

Le fuselage
En fibre made in slovenia de belle finition, sauf le plan de joint, la verrière est de qualité moyenne et le baquet thermo-formé de qualité correcte. Le fourreau de clé d'aile en laiton est livré dans un sachet, la clé d'aile est de très belle qualité en acier poli.
Le stabilo
Celui-ci est en expansé coffret samba avec le volet à articulation tissus intégré sous le coffrage, l'articulation étant à terminer. Le perçage de fixation avec fraisage pour noyer la tête du tenon alu est déjà réalisé.
Le volet de dérive
Il est en fibre, avec tubes d'articulation posés, la fermeture de la dérive en CTP est prévu dans un sachet à part (à noter le balsa posé dans la dérive pour le transport).
Les ailes
Elles sont en polystyrène avec tissus de verre intrados et extrados et coffrage samba, les ailerons et les volets sont articulés par une charnière tissus sous le coffrage, comme le stab les articulations sont à terminer, les puits de servo sont percés et les passage de fils prévus.
La partie fixe des AF est installée et rempli par du balsa (protection pour coffrage).
Les rallonges d'ailes
Idem ailes avec saumon en balsa, la clé d'aile en CTP en prévu à part.

Planche d'autocollants
Classique RAS
Notice
Traduction en français donnant les explications avec photos du montage, des débattements et des réglages.
Les accessoires
1 planche CP prédécoupé
Chapes métal de bonnes qualité
1 chape à rotule
Guignols à coller
1 gaine de commande dérive
1 système de verrouillage des ailes
1 sachet avec des gaines et des CAP
1 tenon et une plaque en alu pou la profondeur
3 m de solar graupner (pas assez pour l'entoilage)
6 caches servos (qualité assez médiocre)


Pour la réalisation en semi-maquette il vous faudra rajouter :
1 train rentrant graupner (les couples fournies correspondant à ce modèle)
1 crochet de remorquage
Nécessaire d'aménagement cabine et pilote





Mise en croix du modèle :

Je conseil avant toute chose de réaliser les opérations de montage suivantes, afin de permettre la mise en croix de l'appareil (montage à blanc du planeur pour réaliser les alignements géométriques).
Percer les emplacements du fourreau de clé d'ailes comme indiqué sur les karmans, mettre le fourreau laiton en place sans coller.
Monter les tenons arrières dans les ailes sans coller.
Percer les trous de 8 et 3 mm dans la dérive pour la fixation du stab (attention, ne pas se fier au plan de joint qui n'est pas au milieu).
Monter le tenon alu dans le stab sans coller.
A ce stade réaliser le montage à blanc du planeur.
Contrôler l'incidence d'une aile par rapport à l'autres, et l'incidence par rapport au stab. Sur mon modèle l'incidence de l'aile et du stab étaient de 0°, l'aile tombant juste par rapport au karman j'ai réalisé un calage à l'avant du stab avec des bout de bois, puis remplissage à la résine et micro-ballon afin d'obtenir une incidence de l'aile de 1,5°.
Contrôler la perpendicularité du stab dans les 2 sens vertical et horizontal.
Contrôler les distances ailes/stab.
En profiter pour aligner le train rentrant.






Montage du train rentrant :

Cliquer sur les images pour les agrandir


(jpeg 34 Ko)

(jpeg 31 Ko)

(jpeg 34 Ko)


Préparation du fuselage : poncer énergiquement l'intérieur du fuselage à chaque endroit ou un collage devra être réalisé. Le plan de joint nécessitera un bon ébavurage.

Les trappes du train rentrant sont tracées sur le fuselage et prévues pour un train Graupner (attention aux dimensions si vous utilisez un autre type de train), j'ai utilisé le système d'articulation prévu dans le kit, avec une gaine collé le long des trappes s'articulant sur une CAP. Je déconseille se montage qui oblige à avoir un jour important entre les trappes et le fuselage et réduit le passage de roue trappe ouverte, il vaudra mieux utiliser des charnières pour trappes.
Les couples fournis sont eux aussi prévu pour un train Graupner, après montage des articulations de trappes faire un montage à blanc des couples et du train, attention à l'alignement de la roue, ne pas se fier au plan de joint n'y à la découpe de l'ouverture de trappe, pointer les couples à la cyano, démonter le train et coller le tout avec attention à la résine et tissus de verre, ne pas lésiner sur ce collage!

Les supports de servo du train et de la dérive sont réalisés en CTP de hêtre et collés à la résine et fibre de verre. j'ai utilisé les 2 renforts CTP qui apparemment son prévu comme renfort de la clé d'aile, mais que j'ai du décoller après pointage à la cyano, car la roue venait les toucher en position haute, pour combler l'espace entre le fuselage et le support du train.

Cliquer sur les images pour les agrandir


(jpeg 25 Ko)

(jpeg 51 Ko)

(jpeg 42 Ko)


Système de fermeture des trappes : j'ai collé sur chaque trappe, ainsi qu'en haut du fuselage un petit bout de gaine, puis j'ai réalisé une demi boucle en câblette attachée aux 2 trappes, un ressort attaché entre la câblette et le fuselage assure la fermeture, 2 arrêtoir collés dans le fuselage limite la course de fermeture.

Mise en place du train, j'ai du meuler les flancs de la roue fourni avec le train graupner afin de pouvoir la mettre en place. La fixation du train se fait par une barre en CTP et 4 boulons fournis. Je n'ai pas monté le capotage du train rentrant fourni avec celui-ci, car je n'ai pas réussi à la faire passer dans le fuselage entre le train et la clé d'aile, après de multiple essai j'ai abandonné.
Pour le montage du servo là aussi c'est du sport, j'ai du le monter sans le guignol, sinon ca ne passait pas, les vis aussi ne sont pas simple à visser, j'ai du recouper un petit tournevis pour le faire passer dans le fuselage. La commande du train est réalisé avec une CAP munie d'une chape métal d'un coté et d'une chape à rotule de l'autre.




Montage du stabilisateur :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 31 Ko)

(jpeg 33 Ko)

Le stab est livré déjà coffret, il reste à terminer la découpe des articulations du volet à réaliser après la mise en croix du planeur afin de faciliter la mesure de l'incidence. Sur la photo on peut voir les deux outils que j'ai utilisé pour réaliser la finition de l'articulation, à l'intrados un tournevis un peu affûté, utiliser comme une gouge et à l'extrados une lame de scie, puis finition par grattage au cutter.

Il est préconisé un montage, détaillé dans la notice ou une nervure en aluminium sert à la fois de support du servo de profondeur et d'articulation pour le volet de dérive. Mais se montage est impossible et cela est bien visible sur le plan de la notice, le servo touche la tenon de fixation du stab. J'ai donc après plusieurs tentative de montage à blanc abandonné cette solution et j'ai placé le servo de profondeur sur une platine à part.

Pour la fixation du stab (normalement déjà réalisé si vous avez fait la mise en croix du planeur), sinon percer les trous de 8 et de 3 dans l'axe du fuselage, attention n'utiliser pas le plan de joint comme axe il n'est pas au milieu.

La fixation du stab est prévu par un seul tenon en alu à coller après la mise croix pour bien l'aligner, remplir en suite le creux restant a l'extrados à la résine et micro ballon.
La platine alu est à pointer en place à la cyano avec un bout de durite fourni pour le serrage (durite à couper juste pour avoir un montage sans jeu mais pas trop serré), puis après démontage collée à la résine mèches de fibre de verre.
En réalisant le montage à blanc du stab on s'aperçoit que même bien serré le stab tourne facilement autour de son tenon de fixation, j'ai donc rajouté un tenon arrière, cela a été possible car en déplaçant le servo je n'ai plus eut besoin de l'ouverture en haut de la dérive pour le montage, je l'ai donc rebouché par un CTP collé à la résine.
Pour le guignol du stab, j'ai creusé le volet, mis en place la CAP avec le guignol comme indiqué dans la notice et rempli le tout avec de la résine et micro-ballon.


Cliquer sur les images pour les agrandir


(jpeg 34 Ko)

(jpeg 34 Ko)

(jpeg 25 Ko)


Le servo de profondeur est donc monté dans la dérive sous la nervure en alu.
J'ai réalisé une platine en CP de hêtre ep. 3 mm. La platine est ensuite pointée à la cyano puis collée à l'époxy et fibre de verre.
Attention a placer la platine le plus haut possible afin de réduire l'angle de la commande et diminuer l'effort sur le servo.
Comme ne servo ne sera plus accessible après fermeture de la dérive, j'ai utilisé un servo pignons métal.
La commande est réalisé par une CAP de 2 mm muni de 2 chapes métal a coller ou souder après réglages. La chape métal coté servo est meulée pour ne pas toucher le palonnier.
Le fil du servo est rallongé et collé en quelque point dans le fuselage pour ne pas gêner les câbles de commande de la dérive.

Pour camoufler la vis de fixation du stab, j'ai brasé une CAP meuler en forme de tournevis plat enfilé dans la vis, simulant ainsi un tube de prise de pression. De plus cela permet le montage et le démontage sans tournevis.





Montage roulette de queue :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 21 Ko)
Avant de fermer la dérive je vous conseil de mettre en place la roulette de queue. Personnellement ne sachant pas si j'allais la monter ou non, je l'ai posée à la fin du montage se qui explique la trace du trou d'axe sur le coté.
J'ai coupé la fausse roulette, rempli le deux coté à la résine et micro-ballon puis percé d'un coté sans déboucher de l'autre.
la roulette est ensuite monté sur un axe en CAP collé coté trou.




Montage de la commande et du volet de dérive :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 25 Ko)

(jpeg 24 Ko)

(jpeg 37 Ko)


Montage du volet:
En premier lieu il convient de monter l'articulation basse réalisé en CAP pliée comme indiquer sur la notice. Pointer la CAP à la cyano en réalisant un montage à blanc avec le volet et l'articulation supérieure. Coller ensuite définitivement l'articulation basse à la résine + morceaux de fibre de verre.

Pointer ensuite la platine alu de l'articulation supérieure à la cyano en réalisant de nouveau un montage à blanc du volet puis collage résine/fibres de verre.

La commande est prévue par une gaine standard, toutefois j'ai préféré réaliser la commande par un renvoi à câbles, la gaine prévu sera montée, et servira au passage du fil d'antenne.
Il faut coller le bois de fermeture de la dérive que j'ai arrêté au niveau de la nervure alu et renforcer le collage par une bande de tissus de verre collé à l'époxy sur toute la longueur.
Pour entraîner le volet j'ai réalisé un perçage dans l'axe de débattement du volet et y ait placé un tube en cuivre (autres matières convient aussi) percé de 2 petits trous de chaque coté et collé à la cyano.


La commande est réalisée avec de la câblette de pêche gainée.
les 2 câbles arrivent directement sur le servo, car faute de place je n'ai pu placé un renvoi de protection intermédiaire, un système de réglage permet de tendre les câbles et de réaliser l'alignement du volet de dérive.
La mise en place du servo est plus facile que celui du train rentrant, mais le réglage de la tension des câbles reste assez sportif.





Préparation des ailerons et volet :

Chaque aile est livrée en 2 morceaux (l'aile et son winglet), les ailerons sont en trois parties, l'aileron intérieur commandé par un servo, l'aileron intermédiaire commandé par un servo et l'aileron extérieure entraîné par l'aileron intermédiaire. Un volets de courbure commandé par un servo et un AF commandé par un servo. Découpage des articulations à réaliser de la même façons que l'articulation du stab.

Les rallonge d'aile :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 30 Ko)
Le raccordement se fait par collage avec une clé d'aile CTP.
Mais auparavant il faut prévoir l'entraînement de l'aileron d'extérieur par l'aileron intermédiaire, l'entraînement se faisant par une CAP enfilée dans une gaine.
D'abord il faut prévoir le débattement des ailerons, en ponçant en biais les 2 volets au niveau du raccordement. Creuser ensuite les ailerons de chaque coté, puis faire un montage à blanc avec la commande et la pointer à la cyano les 2 bout de gaine de chaque coté, démonter et remplir les évidement de chaque aileron à la résine et micro-ballon, coller ensuite la CAP dans la gaine de l'aileron intermédiaire.
Coller ensuite le winglet avec sa clé à la résine époxy et micro-ballon, attention à bien mettre le même angle sur chaque aile.



Câblage électrique :

2 servos servant à la manoeuvre des ailerons dans chaque aile, j'ai réalisé le couplage des 2 servo d'ailerons au niveau du puits du servo d'aileron intérieur.
Le passage des fils des servos est prévu et le tirage ne pose aucun problème.
J'ai choisi d'utiliser des prises de connection rapide Graupner, celles-ci possédent 6 broches, hors 9 fils arrivent des servos (ailerons couplés ensembles, volet et AF), j'ai donc regroupé les alimentations des servos ensembles (le + et le - sur les fils graupner le marron et le rouge), les 3 rouges sur une borne de la prise et les 3 marrons sur une autre borne, cela laisse 4 bornes de libre pour les 3 fils de commande des servo restant (fil orange sur graupner), attention à bien repérer vos fils sur les broches, un schéma est indispensable. Cette opération est réalisé sur chaque broche coté aile et coté fuselage.
A noter que coté fuselage il faudra encore réaliser un Y pour le raccordement des AF.


Les ailerons intérieurs :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 32 Ko)

(jpeg 23 Ko)

(jpeg 17 Ko)


Les puits de servo d'ailerons sont déjà réalisés, reste à les adapter aux dimensions des servos.
Les guignols d'aileron et de volet sont fournis, ils suffit de les couper aux dimensions voulues, pour les guignols d'ailerons extérieur, étant donné l'épaisseur très faible, après recoupe du guignol il ne reste plus de trous coté à la base pour le collage fixation, il faudra donc en repercer pour que la résine puisse passer au travers du guignol.
Pour la fixation entailler l'ailerons à l'intrados seulement, puis creuser plus large que l'encoche, bien remplir de résine l'aileron et les trous dans le guignols.

Les commandes son réalisé avec 2 chapes métal et de la tiges filetés (graupner préconise des tiges lisses fournies soudées avec les chapes), j'ai préféré utiliser des tiges fileté pour faciliter le réglage et la solidité de l'assemblage , souder à l'étain avec flux décapant incorporé une chape, puis après réglage des neutres avec la radio souder l'autre chape.

J'ai choisi d'utiliser les supports servo HITEC livrés avec les servo et de réaliser une fixation par vis plutôt que d'utiliser la solution de la notice (gaine thermo autour du servo, puis collage à l'époxy).
J'ai réalisé des plaques en CTP de hêtre ep. 3 mm (plus large que les support servo afin que la résine recouvre les bord de la plaque) , dans lesquelles j'ai inséré une vis tête fraisé de 2 mm ( la vis est visser et collé), préférer des vis acier si possible au lieu de vis laiton fragile. Les plaques sont positionné avec les servos et les commandes puis pointés à la cyano.
Ensuite j'ai collé les plaque en place à la résine et mèche de fibre de verre (attention à bien protéger les vis avant collage). Les servos sont ensuite fixés avec rondelles et écrous nylstop, attention a ne pas trop serrer les vis de 2 mm, c'est fragile.

Les caches servo fourni ne convenant pas du tout, je les est remplacé par en CTP fin fixé par 4 vis, un CTP de renfort étant collé sous le coffrage à chaque angle de l'ouverture, les caches fourni sont découpé puis collés à la patex sur les CTP après entoilage. Commandes, vis et collage des guignols sont enfin peint en blanc.


Les ailerons intermédiaires :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 31 Ko)

(jpeg 19 Ko)


Ici l'épaisseur d'aile étant tellement fine que la fixation du servo est faite sur le CTP servant de cache, car le système expliqué plus haut est trop encombrant. Les bloc de fixation sont réalisé avec 3 épaisseurs de CTP de hêtre ep 3 mm, puis collés et assurés par une vis tête fraisé. le servo est ensuite fixé classiquement par 2 vis sur les bloc. Le reste du montage est identique à l'aileron intermédiaire.


Les volets de courbures et aéro freins :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 29 Ko)

(jpeg 26 Ko)

(jpeg 18 Ko)


Les servos des volets et AF se trouvent dans le même puit qu'il faudra agrandir copieusement pour tout logé.
Le montage des servo de volet est identique aux ailerons intérieur.
Le servo d'AF est lui fixé sur un support servo standard collé à la résine de fibre de verre. Attention au sens du guignol, en effet les AF étant monté sur une seule voie par un Y, il faudra inverser le sens des guignols (vue de dessus le guignol sera en haut sur une aile et en bas sur l'autre, dans ce cas il faudra prévoir le calage du support servo pour le passage du guignol). Cache servo idem ailerons intermédiaire.


Les Aéro-freins :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 23 Ko)
Les parties fixe des A.F. sont déjà posés, il suffit d'évider les balsas et polystyrènes de protection utilisés pour le coffrage.
Réaliser la tige de commande en CAP avec une chape métal d'un coté, puis monter la partie mobile de l'a.f., mesurer la longueur nécessaire , tracer, démonter et réaliser une baïonnette sur la CAP, remonter l'a.f..
Coller le bois de couverture de l'a.f., poncer de niveau avec le coffrage et découper le bois de couverture aux dimensions de la partie mobile.



Entoilage :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 28 Ko)
Passer l'aile au papier de verre très fin, puis bien essuyer.
Ensuite comme les ailerons et volets sont déjà en place, et donc doivent être entoilés en même temps que l'aile, il restera au niveau des articulations des parties qui ne seront pas recouvertes par l'entoilage, j'ai choisi de les peindre en blanc avant entoilage (le dessus et le dessous des articulations ainsi que les cotés des ailerons et volets). Les saumons étant en balsa donc fragile, j'ai passer un couche de résine sur ceux-ci, puis ponçage.
Un rouleau de solar graupner est fourni dans la boite, mais il m'a manqué de quoi réaliser un intrados, bien qu'ayant sorti 2 extrados et un intrados dans la largeur du rouleau, il ne mais resté que de quoi entoiler de justesse le stab. J'ai donc du acheter un rouleau de 5 mètres de solar graupner, car la teinte très blanche de celui-ci ne correspond a aucune autre marque.
J'ai trouver ce produit très difficile à utiliser, il fripe dés qu'ont le chauffe même à basse température et après c'est une vrai galère pour bien le tendre.
L'entoilage sans cela ne pose pas de problème sauf au niveau des dièdres de l'extrados très délicat à entoiler, il faut de la patience mais ont y arrive sans faire de plis.
Ensuite il faut couper le solar au niveau de l'articulation coté extrados et intrados, là il faut s'aider d'une règle scotcher pour couper bien droit.



Clé d'ailes et prises servos :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 18 Ko)
Pour le montage de la clé d'aile percer les emplacements préconisés sur le fuselage, (normalement déjà réalisé pour la mise en croix) placer le fourreau en laiton et coller à la résine et mèches de fibre de verre.
Les fourreaux des tenons arrières sont quant à eux déjà montés et collés.
Coté ailes les fourreaux de clé sont déjà en place, il reste à monter et coller les tenons arrières, attention avant collage de bien faire un montage à blanc car les tenons ne tombent pas juste, il faudra les monter légèrement de travers.

On voit le tour de scotch sur l'emplanture d'aile qui évite l'arrachage de l'entoilage au démontage (voir dossier astuce).
J'ai utiliser des prises rapide Graupner pour raccorder les servos d'ailes, pas de problèmes particulier pour le montage, creuser la nervure d'emplanture et le fuselage, puis faire un montage à blanc et pointer les supports des prises à la cyano, la fixation est faite ensuite à la résine époxy mélangé à du micro ballon.



Anti-écrasement et verrouillage d'ailes :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 42 Ko)
J'ai placé un rond de bois dur (fourni) coté bord d'attaque et un tube carbone coté bord de fuite pour renforcer le fuselage contre les écrasements du aux inerties des ailes à l'atterrissage, le renfort arrière est collé à l'époxy avec micro ballon, par contre celui avant doit rester démontable, pour pouvoir monter et démonter le train rentrant, il est donc fixé par 2 vis tête fraisée.
Dans la boite il est fourni une barre pour le verrouillage automatique des ailes, il faut découper le fuselage au emplacement prédéfinis, bien tracer les ailes par l'intérieur du fuselage, percer les ailes et visser les boules de verrouillage, puis couper les 2 tubes alu taraudés à la longueur voulu.





Montage crochet de remorquage et platine radio:

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 23 Ko)

(jpeg 44 Ko)

(jpeg 48 Ko)


J'ai utiliser le crochet de remorquage graupner, pour le montage percer un trou de diamètre 10 mm à l'avant, mettre en place la partie fixe par l'intérieur et remplir l'espace restant à la résine et micro-ballon.
La commande est réalisé avec la tige et la chape fourni avec le crochet.
A l'avant coller la platine et le couple fournie à l'époxy et tissus de verre, définir la hauteur de la platine en fonction de la hauteur du servo du crochet de remorquage, afin que la barre de verrouillage soit horizontale.
Contrôler aussi que le baquet du pilote se monte sans toucher la platine.
Le récepteur est fixé par un élastique (chambre à air) et 2 crochets en CAP pointés en place à la cyano et collés en la résine 5 minutes et mèches de fibre de verre, le récepteur s'appuie sur une plaque de mousse.
J'ai utilisé une double alimentation avec 2 accus 1300 mAh, fixés par le même principe que le récepteur. Un inter est prévu pour chaque accu, le basculeur d'alimentation est de type SECURAL de chez copaéro, il bascule sur le deuxième accu lorsque le premier atteint une tension trop faible, une led signale le basculement.
Afin d'augmenter la sécurité, les deux accus ne sont pas brancher sur la même fiche du récepteur, un est sur la prise batterie et l'autre faute de place sur mon récepteur 9 voies est branchée en parallèle avec l'alimentation du servo du crochet de remorquage (fils marron et rouge sur graupner).
Comme ont peu mieux le voir sur certaine photo précédente, j'ai posé une gaine fourni normalement pour la commande de la dérive, collé par quelque point de résine et micro ballon à l'intérieur du fuselage pour passer le fils d'antenne.
Tous les servos et des ailes et le servo de profondeur sont antiparasité avec les nouvelles ferrites Graupner grand modèle qui s'ouvre en deux parties (très pratique).





Montage de la cabine et verrière :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


(jpeg 36 Ko)

(jpeg 37 Ko)

(jpeg 30 Ko)


(jpeg 35 Ko)

(jpeg 32 Ko)

(jpeg 34 Ko)

Pour l'aménagement de la cabine j'ai chercher des photos sur le net, mais même sur le site du constructeur du planeur grandeur, je n'ai rien trouvé, les seul photos que j'ai trouvés sont issus de modèles réduits, mais quels modèles!

Vous pourrez vous les procurer sur le site dédié à la maquette planeur :
http://www.soaringissa.org/

Découper le baquet et la bulle aux dimensions du fuselage, l'habillage du fauteuil est fait avec du venelia imitation feutrine, le tableau de bord et l'intérieur de cabine est peint en gris foncé, les instruments et manche sont à l'échelle 1/4 donc un peu plus gros car je n'en est pas trouvez aux 1/4,5.
Le pilote est le pilote standard graupner, celui-ci est à l'échelle du planeur, mais n'étant que peut articulé il faut réaliser de nombreuses coupent sur les membres et le corps pour le mettre en position dans le cockpit.
Les mains la tête et le bob faisant un peu trop plastique j'ai passé un jus marron (peinture maquette très diluée) pour faire ressortir les détails et rendre moins brillant le plastique. Le pilote est ensuite fixé par des vis.
Les harnais à l'échelle 1/4 lui aussi provient de chez Weymuller.
La vitre coulissante échelle 1/4 est monté sans découpe de l'ouverture, pour une semi-maquette j'ai trouvé que l'effet rendu était suffisant.
Le bulle est collé à la colle patex sur le baquet, au lieu de peindre le tour de la bulle j'ai posé un scotch blanc qui fait parfaitement illusion, il faut bien le plaqué dans les arrondis sans trop le tendre et laisser un bon chevauchement entre le début et la fin afin de permettre la rétraction de celui-ci.
Afin que le verrouillage de bulle soit invisible, j'ai coller un CTP arrondi à l'arrière du baquet et qui s'emboîte dans le fuselage. A l'avant j'ai collé une plaque de CTP avec un crochet, celui-ci maintien la bulle avec un élastique.
Pour le vol je place un scotch à l'avant de bulle pour éviter le soulèvement par l'air et réduire la traînée.




Planche de décoration :

Après avoir posé les autocollants, je n'était pas satisfait des parties transparentes trop visible autour des gravures, j'ai donc coupé à la lame de rasoir le tour des gravures en laissant un peu d'autocollant transparent autour, c'est un peu long mais le résultat en vaut la peine.
Par contre pour les ailes ont ne peut pas recouper une fois l'autocollant en place, sinon on endommagerait l'entoilage et le coffrage, il faudra les recouper avant collage.




Réglages :

Le centrage pour les essais est celui donné sur la notice c'est à dire 94 mm en arrière du bord d'attaque.

Signe - = débattement vers le haut et signe + = débattement vers le bas

Débattements à venir avec les essais en vol.

Débattement ailerons intérieurs: + /- mm
Débattement ailerons intermédiaires: + /- mm
Débattement volets de courbures: + /- mm
Débattement dérive : +/- mm
Débattement profondeur : +/- mm
Différentiel ailerons sur inter : 50%




Photos diverses :


(jpeg 37 Ko)

(jpeg 36 Ko)

(jpeg 36 Ko)


Cliquer sur l'image pour l'agrandir



(jpeg 64 Ko)

(jpeg 66 Ko)

(jpeg 69 Ko)


Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Le vol :

le premier vol à eux lieu lors du weekend du 4 mètres, le samedi 03 août.
Récit et photos à venir.



Retour en haut de page

www.col-de-brouis.net